Bar à chocolat : Mallorie ouvre son jardin d’hiver

Le petit bar à chocolat L’armoire à cuillères pousse les murs et ouvrira son jardin d’hiver en octobre à Clermont-Ferrand. La maîtresse des lieux Mallorie Bournel lance un financement participatif via le web pour mener à bien le projet de sa vie.

 

J’ai tout mangé le chocolat ! Vous vous souvenez de cette ritournelle que nous chantait l’espiègle Sabine Paturel avec ses Bêtises en 1985 ? Trente et une années plus tard je l’ai retrouvée affairée dans son armoire remplie de chocolats en tout genre ! Bon, elle ne s’appelle pas Sabine, mais Mallorie, a la même blondeur bouclée de son aînée et un sourire mutin à vous décoiffer !

Le jardin d’hiver, encore en chantier, ouvrira sa porte aux gourmands en octobre, tout contre l’Armoire à cuillères. Vous pouvez soutenir le projet sur internet via https://fr.ulule.com/larmoire-a-cuilleres/

Mallorie Bournel a dû en croquer des chocolats avant de nous concocter toutes ces douceurs aussi belles que savoureuses. Le chocolat et la pâtisserie, la trentenaire les a dans la peau et l’envie de les partager dans son cocon serti d’un doux bleu passion. Voyageons un peu avec cette chocolatière délicieuse.

Après de nombreuses pérégrinations sur la route de sa vie, des études de lettres, un séjour de deux ans dans une librairie française en Pologne, un job de prof de lettres au Puy-en-Velay, de bibliothécaire à Jaude, une formation de sophrologue, stop ! La jeune femme met un grand coup de frein pour se poser et réfléchir. « Soit je passe le concours de bibliothécaire, soit je décide que j’ai toute la vie devant moi et je vis vraiment mon rêve en ouvrant mon bar. Pour ne rien regretter. ».

> Un parcours riche en découvertes

Seconde option validée et voilà notre clermontoise partie préparer un CAP à l’école française de boulangerie-pâtisserie d’Aurillac. Son diplôme en poche, la jeune femme se fait la main dans des boutiques clermontoises, se frotte à la pression de la pâtisserie d’un centre commercial, s’aguerrit dans plusieurs restaurants. Parallèlement l’apprentie chocolatière cherche toujours le graal, le local idéal pour son bar à chocolat en centre ville.

 

Christel et Jade découvrent l’Armoire entre mère et fille.  Jade 14 ans, a choisi un chocolat viennois. Sa maman, un chocolat noisette. C’est leur baptème d’armoire. Mère et fille sont venues sur les conseils d’une copine qui n’a pas tari d’éloges sur ce chocolat fait maison.  
Christel : « Hum, il y a un goût de noisette extra. C’est délicieux. Je peux goûter le tien ma biche ? ».
Jade partage avec plaisir. L’adolescente ne parle pas beaucoup, elle savoure.
Christel plus bavarde : « C’est onctueux ! Tu as goûté la noisette bichette ? C’est un régal ! ».
Le duo reviendra à n’en pas douter !

 

 

Un jour, alors que Mallorie vit cahin-caha de sa passion en proposant ses créations sucrées pour des événements locaux, la jeune pâtissière trouve un petit bijou lové 11, rue des chaussetiers. Presque une boîte à chaussures, plutôt un placard à chaussures qui deviendra son Armoire à cuillères ouverte le 15 octobre 2015.

> Un seul crédo : le fait-maison

Ce mini-bar est dédié au chocolat sous toutes ses formes, des boissons chaudes aux tablettes sélectionnées, en passant par les pâtisseries chocolatées. « Je voulais un lieu rempli de gourmandise, avec un seul crédo : du fait-maison. Des aliments qui ont du goût, une matière première choisie avec soin, des gâteaux simples mais réalisés avec le savoir-faire des professionnels. » Un lieu alléchant, attachant, où trônent sagement des bouquins que chacun peut picorer, échanger.

 

Jessica, une habituée de l’Armoire à Cuillères –  « Je viens de temps en temps quand j’ai le temps, selon mon humeur. J’aime le côté fait-maison, les bons produits. On sent que c’est fait avec du cœur. Je pense que l’agrandissement est une très bonne chose, parce que l’armoire est tellement petite qu’on est souvent obligé de passer son chemin avec frustration ! »

 

 

 

« Je n’avais acheté que cinq tasses au début ! »

Un an plus tard Mallorie est encore tout étonnée de son succès. « Je n’avais acheté que cinq tasses au début. Il a fallu que j’investisse rapidement dans un service plus grand ! ». Au fil des semaines, des mois, les gourmands franchissent toujours plus nombreux la porte de son petit placard « tout riquiqui ». Une communauté se lie au coeur de cette petite armoire, au gré des goûters, des speed booking ou des brunchs du dimanche matin.

 

Valérie a rêvé d’un chocolat soyeux –  Valérie apprécie les saveurs chocolatées de l’Armoire à Cuillères depuis ses débuts. Et elle les aime tellement que ces chocolats la rejoignent la nuit ! « J’ai révé cette nuit que je venais boire un chocolat soyeux !». Valérie est sous le charme des lieux et de la patronne : « C’est une petite maison de poupée, et la dame ressemble à une poupée avec ses bouclettes  🙂 »

 

> Ouvrez, ouvrez le jardin d’hiver

Mallorie se sent à l’étroit. Le local tout contre son armoire se libère, la solution est là ! Elle va pouvoir agrandir son armoire, y installer de nouveaux meubles, acheter un batteur super puissant pour faire encore plus de gâteaux, ouvrir la salle à des groupes sur réservation, y organiser ses speed booking, embaucher une serveuse à temps partiel, voire proposer des cours de pâtisserie.

 

> Objectif 170 %

Mais pour mener à bien tous ces rêves, Mallorie a besoin d’un soutien financier. Et c’est là que le financement participatif intervient. Quelques jours à peine après avoir mis en ligne son projet, les compteurs ont déjà explosé !  La jeune femme est à nouveau étonnée de ce succès. Chacun peut continuer à faire déborder l’oeuf pour permettre à Mallorie de voir encore plus loin. L’objectif est maintenant d’atteindre 170% de remplissage. Gageons que la petite armoire deviendra grande !

Texte et photos Sylvie Pallot

 

Le site internet : http://www.larmoireacuilleres.com/

Contact : 07 77 05 48 78 11, rue des Chaussetiers, Clermont-Ferrand.

Un conseil : Si vous souhaitez contacter Mallorie à coup sûr, envoyez-lui un message via sa page Facebook, car les ondes téléphoniques traversent difficilement les murs en pierre de Volvic ! 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.