C’est le moment d’arroser les pré-vergers de Bongheat !

Dernière ligne droite pour les prés vergers du Moulins et leur propriétaire Bernard Proriol qui se remonte les manches au quotidien pour sauver des arbres fruitiers anciens et locaux. Le projet phare du moment, la mise en place d’un système d’arrosage indispensable pour traverser la canicule qui s’annonce.

La peau tannée par des heures passées à l’air libre du Livradois, Bernard Proriol avance d’un pas assuré au milieu de son pré-verger à Bongheat dans le Puy-de-Dôme. Un trésor planté en 1930 par ses grands-parents. Une véritable réserve génétique de la flore fruitière locale avec ses 200 variétés régionales parmi les 400 plantées sur 4 hectares de terrain. La rainette dorée de Billom, le Bigarot de Mezel (cerise), le cerisier Armistice, le téton de vénus (pêcher), la cuisse madame Poirier, Madame balai poire, autant de noms singuliers qui constituent la plus grande collection privée de la région.

 

Le sexagénaire a le verbe rapide. Ses idées fusent et s’entrechoquent au rythme d’un coeur passionné. Son regard est préoccupé par la « disparition des paysages ruraux de son enfance et soucieux de la sauvegarde des variétés fruitières anciennes » de sa région, l’Auvergne. Pour pérenniser ce patrimoine et la biodiversité, Bernard Proriol crée un verger conservatoire en 2007, plante ses premières variétés anciennes en 2010 et met en place l’association de soutien « Les amis des prés-vergers » en 2016. L’objectif, ouvrir le projet au public, partager et générer un lieu de rencontres pour sauver toutes ces variétés. L’homme est prudent et s’entoure de précieux partenaires passionnés comme le Conservatoire des espaces naturels d’Auvergne, le Parc Naturel Régional du Livradois-Forez, Nathalie Batisse jardinière ethnobotaniste et de personnes ressources sur le terrain.

Le verger conservatoire c’est également une pépinière de 600 porte-greffe qui assure la reproduction des variétés locales et celles en danger collectées sur tout le territoire français.

 

La méthode du pré-verger

Le pré-verger, ce n’est pas seulement le choix des variétés, mais c’est le mode de conduite des arbres. Ceux-ci sont plantés sous la forme de pré-verger, c’est une méthode de conduite traditionnelle qui allie récolte de fruits et pâturages. Celle-ci a un impact paysager fort et se retrouver de manière traditionnelle en Normandie mais aussi dans le Livradois. Les arbres sont hauts, de plein vent et sont greffés sur des portes greffes qui leur garantissent une espérance de vie très forte.

> Les arbres ont également besoin de boire l’apéro !

Jouer les sauveurs de greffons à tour de bras c’est une chose, mais encore faut-il pouvoir arroser tous ces arbustes. « Les arbres sont comme nous, il souffrent, stressent. Il faut les bichonner. Ils ont aussi besoin de boire l’apéro ! » explique avec une note d’humour le cultivateur.

Une source trône bien au milieu des vergers avec ses 2.500 litres de débit quotidien. Mais les alluvions ne retiennent pas l’eau. Il devient donc urgent de bâcher la source et d’investir dans une pompe suffisamment puissante pour gérer le dénivelé du terrain et arroser les 900 arbres en pépinière et les 200 jeunes pousses. L’objectif est d’arroser ponctuellement quand l’eau manque, en complément du paillis posé au pied de chaque arbre. Soit environ 100 litres par arbre tous les 15 jours, pendant environ 3 semaines.

> Chaque goutte d’eau peut sauver les arbres

Et c’est là qu’intervient le principe du financement participatif pour permettre à chaque bonne volonté d’étancher la soif de ces arbustes via le site Ulule. La canicule arrivant à grand pas, le projet devient urgent !

► Renseignements : Au 09.82.24.86.65 ou au 06.63.74.51.57 Via Facebook : Les prés vergers du Moulin.

Sylvie Pallot

Yes ! Merci aux 75 contributeurs, nous en sommes à 94% ! Vous voulez une bonne raison de plus de contribuer à l’…

Publié par Les prés vergers du Moulin sur jeudi 8 juin 2017

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.