Deux clermontoises lancent leur fromage végétal

Deux Clermontoises lancent la production de fromages crus sans lait, à base de noix de cajou fermentées. Dégustation.

 

En plein coeur de l’Auvergne, LA région du fromage, deux jeunes femmes ont décidé de prendre les vaches par les cornes en fabriquant une gamme de frawmages sans lait. Oui, vous avez bien lu. F-raw-mage ! Raw pour cru en anglais.

Du fromage sans lait, c’est impossible me direz-vous ! Pas pour Lucie de Ribier et Caroline Poinas qui ont décidé de trouver une alternative gustative et éthique en accord avec leurs convictions véganes, bio et crudivores.

Nous avions une double contrainte, fabriquer du fromage sans produits animaux, mais également du 100% bio et santé

 

Lucie, 28 ans, végétalienne depuis six ans, a fait le choix du crudivorisme il y a trois ans, pour des raisons de santé. Convaincue du bienfait d’une alimentation hypotoxique éliminant notamment le gluten et le lait. « Je vais beaucoup mieux aujourd’hui, j’ai retrouvé mon énergie et ma motivation.» Une certitude qui se traduit notamment par la mise en place de cours de “cru-sine” soutenus par sa mère naturopathe. Lucie explique que « la cuisson des fruits et légumes dénature les bienfaits des aliments, détruit les minéraux et les anti-oxydants notamment.»

Caroline, 32 ans, surnommée Caraw, est végétalienne depuis le 27 avril 2014 « Ce jour-là j’ai regardé deux vidéos qui m’ont convaincue de l’importance du végétalisme pour la santé. J’ai réappris à manger en me faisant toutes sortes de salades composées savoureuses. »

Exit pour Lucie et Caroline les sucres raffinés, céréales, légumineuses, charcuteries, plats industriels et autres aliments transformés. Aujourd’hui toutes deux persuadées des bienfaits de cette alimentation végane* et crue, les deux amies ont décidé de pousser l’aventure en expérimentant la fabrication de fromage sans lait et sans cuisson, à base de noix de cajou fermentée. L’objectif, réinventer ce met pour les « personnes qui souhaitent réduire leur consommation de produits animaux, les végétaliens, et les allergiques ou intolérants au lait animal. » Et pourquoi pas pour les curieux aussi ! En même temps quand on dit réinventer, il faut préciser que le fromage végétal existe déjà, mais qu’on le trouve difficilement en dehors de Paris.

> La fabrication

Tous ces frawmages sont lacto-fermentés et aromatisés aux herbes, fruits et légumes séchés. Le principe de fabrication est simple. Vous prenez de la noix de cajou comme ingrédient de base à 70% qui remplacera le lait en texture. Vous ajoutez de l’eau et 30% de graines de tournesol. Vous mélangez au blinder. Vous ajoutez un agent de fermentation à base de graines de sarrasin appelé le réjuvélac (fabriqué maison par les chefs cuisinières : voir leur recette) qui donne un petit goût acidulé typique des produits fermentés. Et vous laissez fermenter le tout pendant 12 à 24 heures dans un déshydrateur, toujours à une température inférieure à 42°.

 

 Le financement participatif – Pour concrétiser leur petite entreprise, Caroline et Lucie ont lancé un appel à contribution via internet. Il vous reste cinq jours, si l’envie vous démange de contribuer au développement de tous ces petits frawmages végétaux auvergnats !  www.kisskissbankbank.com/fr/projects/la-petite-frawmagerie-vegetale

 

> Une quinzaine de frawmages

Les deux jeunes femmes insistent sur le fait que ces produits sont « bio, frais, artisanaux, fermentés, crus, sans lactose, sans gluten, très digestes et bénéfiques pour la flore intestinale. »

La gamme se veut assez large avec le frawmage aux figues, pavot et baies de goji ; aux cranberries, graines de courge et pommes séchées ; aux noix ; le provençal aux huiles essentielles de basilic, d’origan et aux herbes de provence ; les poivrés ; lou encore es épicés au papikra, piment, moutarde, coriandre et oignons crus séchés.

Mais le chouchou de ces demoiselles est la crème de bluffant d’Auvergne agrémentée d’un ingrédient secret (végétal et cru) qui lui donne le goût de bleu. Avec une touche de spiruline pour la couleur, source de protéines végétales. Les deux Clermontoises expérimentent également un nouveau produit concocté à base d’une plante originaire d’Asie, baptisée plante à fromage, qui donnerait une saveur insolite rappelant le camembert. A tester !

> La petite frawmagerie sur le web : www.extralucie.com/la-petite-frawmagerie

(*) Végane : Personne qui exclut de son alimentation tout produit d’origine animale (végétalien) et adopte un mode de vie respectueux des animaux (habillement, cosmétiques, loisirs…). Définition du Petit Robert 2015.

Texte et photos Sylvie Pallot

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.