Une boutique 100 % vrac au coeur de Clermont

Une épicerie qui propose 100% de ses produits en vrac, voilà donc une initiative fort appréciable à l’ère du zéro déchet ! Elodie, clermontoise d’adoption depuis deux ans, ouvre sa boutique ce mardi 14 février à 9h30, à quelques pas de la cathédrale.

 

La trentenaire ne compte pas ses heures depuis ces dernières semaines pour achalander sa boutique de 50 m2 où trônent quantité d’articles du quotidien, tous affranchis d’emballages. Pâtes, riz, légumes secs, fruits secs, céréales, huile, confiserie, thé, café, biscuits, vins, sirops, cosmétiques ou encore produits d’entretien attendent sagement les premiers clients, confortablement installés dans leurs distributeurs posés sur de blanches étagères. Nul besoin de déco supplémentaire pour ce lieu chamarré de tous ces aliments colorés.

Cotons à l’eucalyptus pour eau micellaire côtoient des brosses à dents en bambou, tout près du vinaigre blanc ménager 14. A deux pas, toute une rangée de pâtes et légumineuses, du vin et des olives. Des biscuits salés sucrés auvergnats font un clin d’oeil à des pâtes de fruit de la région également. Des pistoles de chocolat pour les amateurs de pâtisserie raisonnent à l’opposé des épices. Le tout peut s’acheter au gramme souhaité, avec une référence au kilo, même pour le vin !

© Photos Sylvie Pallot

 

> Du vrac oui, mais du bio, du local ?

Je vous entends déjà vous interroger : « Des produits en vrac d’accord. Mais est-ce du bio ? Du local ? » Elodie nous explique que sa boutique propose « 30% de bio et 70% de production conventionnelle raisonnée. Avec une centaine de références locales sur les 700 produits de la boutique. » Les miracles n’existent pas, mais un premier pas est déjà franchi.

La commerçante d’argumenter : « On veut avant tout démocratiser le vrac, la quantité à la demande et le zéro déchet. Chacun doit pouvoir contrôler sa consommation, limiter le gaspillage alimentaire. Et puis, à qualité comparable, nos produits sont entre 5% et 40% moins chers par rapport aux produits emballés. » Le mot d’ordre est lancé par la jeune femme que l’on sent aguerrie à l’exercice commerçant.

 

Orange pour le conventionnel, vert pour le bio

A l’image des couleurs qui s’affichent sur le logo de l’enseigne, on retrouve un code couleur sur tous les bocaux pour indiquer au client si les produits sont bio (étiquette verte) ou conventionnels (étiquette orange).

La provenance des produits est identifiée tout simplement par un drapeau, Elodie affirmant que 65% de l’achalandage est français. Sont également précisées la composition de chaque aliment, sa valeur nutritionnelle et la traçabilité allergène.

Les produits avec « recette sans gluten »  sont également identifiés par une étiquette, sachant que l’enseigne ne garantit pas du 100% sans gluten pour les personnes atteintes de la maladie de coeliaque (maladie qui provoque une intolérance permanente au gluten).

 

> Comme une évidence

Après six années d’expérience en tant que chef d’équipe dans la grande distribution sportive et deux années à diriger une autre franchise proposant de l’optique, la jeune femme décide de changer de vie et d’ouvrir une boutique seule. Mais pas n’importe laquelle. « Je ressentais le besoin de revenir sur du commerce de proximité, de travailler contre la désertification du centre ville. » Une velléité de nouer des liens humains qui s’est conjuguée à son désir de consommation alternative. « J’ai été sensibilisée par mon compagnon qui consomme bio et responsable depuis de nombreuses années. Nous habitons dans un éco-quartier clermontois. Le commerce du zéro déchet m’est apparu comme une évidence. »

> Les petits détails qui font la différence

De nombreuses recherches sur le sujet plus tard, la trentenaire joue la carte de la sécurité en rejoignant une jeune start up nationale spécialisée dans le vrac, Day by Day. La voilà franchisée. Mais Elodie tient à apporter sa touche personnelle en multipliant les initiatives, tels le choix de sacs à vrac en coton bio, la récolte de bocaux recyclés auprès de ses amis à la disposition de la clientèle, ou la recherche d’une association locale qui récupère les plastiques. La jeune femme renchérit « l’objectif est de créer du lien avec les associations locales qui sont parties prenantes dans le recyclage. » Des initiatives qui, espérons-le, s’inscriront dans un élargissement de ses contacts avec nos producteurs locaux !

► Où trouver ce magasin ?  Day by Day Clermont – 14, rue Saint-Genès à Clermont-Ferrand.
Sur Facebook : Elodie de day by day Clermont-Ferrand Tél. 04.73.91.35.34

 

Sylvie Pallot

Une boutique « éconologique »

Avant même que la boutique n’ouvre au public, Laure et Jacques ont franchi spontanément le seuil de ce havre du vrac, alors qu’Elodie s’affairait aux derniers préparatifs. « Désolée, nous ouvrons demain seulement ! ». Ce ne sera que partie remise pour ces Clermontois qui voulaient acheter de l’huile d’olive bio, ravis de l’arrivée d’un tel commerce : « C’est un concept novateur, éconologique. » Le condensé de économique et écologique. Consommateurs bio occasionnels et locavores de préférence, la pluralité des provenances ne semble  pas un frein pour franchir à nouveau l’entrée de ce commerce, parce que « Ça offre le choix. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.